Ici Lili

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - parents-enfants

Fil des billets

mardi, février 19 2013

[Conf biochimie] La chimie de l'amour - Marcel Hibert

Marcel Hibert, Professeur, Médaille d'argent du CNRS, Pharmacochimie de la Communication Cellulaire, UMR CNRS 7175, Université de Strasbourg

Vidéo visionnable en ligne sur ce lien:

http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/la_chimie_de_l_amour_marcel_hibert.7042

http://uptv.univ-poitiers.fr/program/les-amphis-du-savoir-2011/video/2513/love-story/index.html



Date de réalisation : 22 Mai 2011

Durée du programme : 79 mns

Niveau : Tous publics

mercredi, février 22 2012

[Docu] Le Mur ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme

"Vous pouvez voir ci-dessous la version complète du documentaire Le Mur ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme de Sophie Robert.

Le film a été rendu public par Autistes Sans Frontières en septembre 2011. Cette version est sous-titrée en anglais.

Ce documentaire de 52 minutes est le résultat de 4 années d’investigation parmi les psychiatres et psychanalystes français. Il démontre les dégâts causés par la théorie psychanalytique sur les familles et les enfants autistes et les mauvais soins infligés aux enfants autistes en France. Il convient de se rappeler que certaines personnes interviewées sont chef de service dans les principaux CHU ou professeur d’université. Leur témoignage montre donc le fonctionnement d’un système déviant au delà de leur seule personne.

Pour réaliser ce documentaire, Sophie Robert a rencontré plus de 40 psychanalystes français et rassemblé plus de 60 heures de rushes. Malheureusement, ces rushes ont été saisis suite au procès intenté par trois psychanalystes qui réclament à la justice l’interdiction du film."

Voir le film :

http://youtu.be/W-zofLBFjto

ou encore sur le Site officiel du Collectif de soutien au film 'Le Mur' :

http://www.soutenonslemur.org/2011/12/01/regardez-le-mur-ou-la-psychanalyse-a-lepreuve-de-lautisme/




L'article qui m'a fait découvrir le film vient du blog Déconstruire : "La psychanalyse aime les femmes"

Autistes sans Frontières : http://www.autistessansfrontieres.com/lemur-site-officiel.php

mardi, juin 21 2011

[Point de vue] André Gorz, un penseur pour le XXIe siècle

Dans l'émission Là-bas si j'y suis de Daniel Mermet sur France Inter :
Un entretien avec Christophe Fourel, autour d’extraits d’interviews d’André Gorz diffusées dans "A voix nue", sur France culture, entre le 3 et le 8 mars 1991 :
première partie - 9 juin 2011
deuxième partie - 10 juin 2011 .

Ainsi qu'une interview datant de septembre 1990 réalisée par Marian Handwerker en deux parties :

A lire aussi cet article sur Actuchomage.org .

Le temps libéré est une richesse qui a une valeur existentielle...

lundi, juin 6 2011

[Actu] La liberté d'instruction menacée?

Source : LED'A

Un groupe de députés socialistes a déposé le 9 mars 2011 à l'Assemblée nationale une proposition de loi (N° 3218) visant à lutter contre le décrochage scolaire.

Cette proposition de loi suggère entre autres de modifier ainsi le premier alinéa de l’article L. 131-1 du Code de l'éducation : « La scolarité est obligatoire pour les enfants des deux sexes, français et étrangers, entre trois et seize ans. ».

A l'heure actuelle, le premier alinéa de l’article L. 131-1 est rédigé en ces termes : « L'instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes, français et étrangers, entre six ans et seize ans. ».

Les associations Les Enfants D'Abord (LED'A), Choisir d'Instruire Son enfant (CISE) et Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement (LAIA) ont envoyé alors un courrier pour exprimer leur inquiétude à Madame Tabarot, présidente de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation à l'Assemblée nationale.

Parallèlement, un groupe de sénateurs communistes a déposé le 31 mars 2011 une proposition de loi (N° 398) visant à garantir un droit à la scolarisation des enfants dans les écoles maternelles dès l'âge de deux ans, et étendant l'âge de l'instruction obligatoire de 3 à 16 ans.
Un rapporteur a été nommé le mercredi 13 avril : "En France, le rapporteur oriente et éclaire les décisions de sa commission qui, dans la plupart des cas, s’en remet à ses avis et approuve ses propositions d’amendement. Pour préparer son travail, le rapporteur procède, seul ou en commission, à toutes les auditions nécessaires et, à la suite de ce travail, élabore un projet de rapport et, s'il y a lieu, des propositions d'amendements. Il est assisté, pour ce travail, par les fonctionnaires affectés au secrétariat de la commission à laquelle il appartient."

Et plus récemment, un groupe de sénateurs socialistes a déposé la proposition de loi n° 447, visant à instaurer la scolarité obligatoire à trois ans, enregistré à la Présidence du Sénat le 15 avril 2011. Cette proposition veut remplacer dans le premier alinéa de l'article L. 131-1 du code de l'éducation le mot : « six » par le mot : « trois »

Ces actions reflètent la position du Parti Socialiste. Celui-ci a rédigé 30 propositions en vue des élections présidentielles de 2012. La résolution 21 a pour thème : "Pour l’épanouissement des tout petits, l’accueil en crèche et la scolarisation à deux ans sera développé."

De plus, la Commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale saisie au fond a nommé M. Yves Durand rapporteur le 11 mai 2011, et la proposition de loi des députés socialistes va être discutée en séance publique le 9 juin à l'Assemblée Nationale.

Les familles qui le désirent peuvent écrire à leur député et/ou à leur sénateur qu'ils soient ou non signataires de ces propositions pour les sensibiliser (une fois de plus) au mode d'instruction qu'est l'instruction en famille.

La proposition de loi n°3218 veut rendre la scolarité obligatoire alors qu'en France c'est l'instruction qui est obligatoire. Il est très important de faire la distinction et de la revendiquer auprès des parlementaires en réaffirmant ce droit constitutionnel.

Extrait de la lettre envoyée à Madame Tabarot :

«En 1998 lors des discussions à l'Assemblée nationale dans le cadre de l'adoption de la loi tendant à renforcer le contrôle de l'obligation scolaire, il a bien été précisé que s'il fallait

"préserver les enfants des excès des adultes, néanmoins les contrôles ne doivent pas se faire au mépris des exigences constitutionnelles de liberté d'enseignement et de liberté de conscience. La liberté des choix doit être respectée et la possibilité d'instruire l'enfant dans la famille reste ouverte. L'éducation des enfants a toujours été une responsabilité partagée entre l'Etat et les familles. La liberté de conscience implique la liberté d'instruction. Il ne s'agit pas non plus de sanctionner les quelques centaines de parents qui font le choix d'éduquer eux-mêmes leurs enfants, dès lors qu'ils le font dans l'intérêt réel de ceux-ci ...'' ».

Dans le cadre de ces trois propositions, nous pouvons nous demander comment sera effectué le contrôle pédagogique auprès de si jeunes enfants alors que beaucoup de familles "subissent" les contrôles et ne se sentent pas respectées dans leurs choix éducatifs, celles notamment qui privilégient les apprentissages informels.

Service politique de LED'A.




Si vous désirez exprimer à votre député votre opinion sur ces questions, la liste est ici.

Cette proposition de loi se trouve sur le site de l’Assemblée Nationale à cette adresse.

La réunion a été filmée et enregistrée. Elle est visible à l’adresse suivante :

http://www.assemblee-nationale.tv/chaines.html?dossier=Commissions, choisir la vidéo du 25 mai 2011 : Commission des affaires culturelles.




Associations pour la liberté d'instruire en famille :

Les Enfants D'Abord (LED'A)

Libres d'Apprendre et d'Instruire Autrement (LAIA)

Choisir d'Instruire Son Enfant (CISE)



Websérie la Déséducation et la Rééducation


C'est un miracle que la curiosité survive à l'enseignement académique.

Albert Einstein

La loi doit protéger la liberté publique et individuelle contre l'oppression de ceux qui gouvernent.

Constitution du 24 juin 1793, article 9.

Les parents ont par priorité le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants.

Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, 1948, article 26-3.

L'école transforme ceux qui héritent en ceux qui méritent.

Pierre Bourdieu.

lundi, avril 18 2011

[Docu] Le Premier Cri

le-premier-cri.jpg

"Dans un intervalle de 48h sur la Terre, le destin de plusieurs personnages réels se croisent dans un moment unique et universel : la mise au monde d'un enfant. C'est l'éblouissante histoire vraie du tout premier cri de la vie. Tous nous l'avons vécue. Elle se répète 364 501 fois par jour sur tous les continents. C'est l'histoire de notre venue au monde. Contraste des terres, contraste des peuples, contraste des cultures pour le plus beau et le plus insolite des voyages. La naissance sur grand écran."

Site officiel du film

Un film magnifique, émouvant, inspirant...

Le livre Le Premier Cri, la planète à travers ses naissances, d'après le film de Gilles De Maistre (textes de Marie-Claire Javoy, aux éditions Naïve), partage dans de plus amples détails l'aventure de ces femmes donnant naissance.



J'ai particulièrement été émue par l'histoire de Vanessa et de Mikael, aux Etats-Unis, dont je vais vous donner un aperçu (en reprenant les termes employés dans le livre par Marie-Claire Javoy).

Vanessa.jpg

Vanessa est enceinte de son premier enfant. Ce dernier est attendu, et pas seulement par les parents, mais aussi par leurs huit colocataires. Ils vivent tous ensemble en communauté, réunis par les idées altermondialistes. Ils sont artistes, activistes, agriculteurs bio, musiciens, végétaliens. Tous soucieux de l'homme et de son environnement, ils aimeraient que les valeurs humanistes prennent le pas sur les logiques économiques. Mais à défaut de pouvoir changer la société, ils s'appliquent à eux-mêmes l'alternative de vie et de pensée.

Entre solidarité, respect de l'autre et fraternité, l'atmosphère de la maison donne le sentiment d'une bulle préservée de toute agitation du monde. La maison où vivent Vanessa, Mikael et les autres est ceinturée de bois et de champs, aux abords d'un splendide lac.

Le choix de Vanessa, est d'accoucher seule, sans aucune assistance médicale. "C'est un acte de foi, c'est décider d'avoir confiance dans le travail de la nature" dit-elle. Elle a la certitude que son corps sait ce qu'il aura à faire en cas de problème à la naissance. "Les femmes ont toujours eu l'intuition. C'est aussi une affirmation féministe, et anarchiste : personne n'est mieux placé que moi". La connivence intellectuelle est manifeste entre Vanessa et Mikael, Assurément, elle cimente un sentiment amoureux profond qu'ils ne se gênent pas pour exprimer.

Donner la vie, ce n'est pas juste l'histoire d'une mère et d'un bébé. C'est une part de la condition humaine. Le bébé a ses propres besoins, sa volonté. La maman a ses compétences, ses rêves et ses désirs. La conviction de Vanessa, c'est qu'on ne peut se faire voler l'instant de la coïncidence des deux, on ne peut tolérer une intrusion dans cet acte qui recèle à la fois de l'intime et de l'universel.

Ce qu'elle revendique plus que tout, c'est de ne rien décider par avance. Décréter de ne rien décréter. Garder la liberté d'agir selon son besoin, son envie, son instinct, et les circonstances du moment.

Ils ont choisi de pratiquer la lotus-birth (bébé lotus), qui consiste à laisser l'enfant relié au placenta jusqu'à ce que le cordon tombe naturellement, en général dans les jours suivants. C'est l'aboutissement de la naissance en douceur voulue par Vanessa.

Vanessa a accouché dans l'eau, dans une petite piscine installée pour ça dans le salon de la maison, en présence de ses huit colocataires. Pour toujours et à jamais, chacun d'eux est dorénavant indéfectiblement lié à l'autre par la grâce de cet enfant.

A voir et à revoir, à lire et à relire...

vendredi, avril 1 2011

[Conf - Psycho] Les cours de psychologie clinique du Pr Roussillon

Les cours de psychologie clinique du Pr René Roussillon à l'université Lumière Lyon 2 :

http://feeds.univ-lyon2.fr/3nakcli5-2009_2010-roussillon

Tous les cours sont sous license Creative Commons (some rights reserved) en téléchargement ou visionnage en ligne, et chacun des cours dure environ 2 heures :

Cours n°1 ( 16 sept 2009 )

Cours n°2 ( 23 sept 2009 )

Cours n°3 ( 30 sept 2009 )

Cours n°4 ( 14 oct 2009 )

Cours n°5 ( 21 oct 2009 )

Cours n°6 ( 4 nov 2009 )

Cours n°7 ( 18 nov 2009 )

Cours n°8 ( 25 nov 2009 )

Cours n°9 ( 2 dec 2009 )

Cours n°10 ( 9 dec 2009 )