Ici Lili

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - autodéfense intellectuelle

Fil des billets

samedi, août 18 2012

[Contre-histoire] Henri Guillemin : Silence aux pauvres ! (1989)

Voici le "résumé didactique de la révolution" intitulé "Silence aux pauvres !" paru en 1989, d'Henri Guillemin, historien attaché à transmettre la vérité des faits, et non l'histoire écrite par les vainqueurs que l'on retrouve dans les manuels d'école.

Henri_Guillemin_Silence_aux_pauvres_1989_n&b.pdf

Etienne Chouard nous en fournit un "graissé, surligné, souligné" sur son site Le plan C :

Henri_Guillemin_Silence_aux_pauvres_1989.pdf




Pour ceux que la contre-histoire intéresse, voici quelques pistes d' archives vidéos d'Henri Guillemin :

http://www.rts.ch/archives/dossiers/henri-guillemin/?integrales=true

jeudi, avril 19 2012

[Docu] Le dernier documentaire de Pierre Carles : DSK, Hollande, etc.

Visionnable librement sur son site dès aujourd'hui: http://www.pierrecarles.org/

Le film traite des grands médias et de leur manière d'influencer la campagne présidentielle.

"Une première version de « DSK, Hollande, etc. » a réussi à voir le jour avant le 1er tour des élections présidentielles. Une deuxième version sera mise en ligne entre les deux tours. Notre objectif : sortir une version intégrale du film à l’automne 2012 et de réussir à le faire circuler en salles d’ici la fin de l’année. Il nous faut, pour cela, continuer de réunir des fonds. Nous comptons sur vous !

L’équipe de « DSK, Hollande, etc. » "

vendredi, juillet 15 2011

Conférences gesticulées, inculture(s) 5

LE TRAVAIL
Travailler MOINS pour gagner plus… ou l’impensé inouï du salaire
…une autre histoire du travail et de la protection sociale…

De Franck LEPAGE et Gaël TANGUY.

(durée 3H30)

"Cette conférence évoque le potentiel d’action collective que recèle de "droit du travail", entendu comme processus d’avancée historique continue de la propriété collective (les travailleurs) contre la propriété lucrative (le capital), symbolisé notamment dans la protection sociale, et de la nécessité d’un syndicalisme réinventé et réactivé. Le salaire n’est pas le prix d’un travail (version de droite) , mais un barême imposé par la lutte, (version de gauche) c’est à dire un rapport de forces par lequel nous obligeons un propriétaire à payer aussi du travail libre à d’autres que nous (retraites, chômage, maladie...et bientôt jeunesse ?). L’enjeu des retraites n’est pas financier (il n’y a aucun problème de financement des retraites) mais idéologique."

Voir en ligne (en plusieurs parties) : http://www.scoplepave.org/le-travail

A voir aussi Inculture(s) 1, et Inculture(s) 2.

mercredi, juillet 6 2011

Conférences gesticulées de Franck Lepage : Inculture(s) 2

L'école
inculture.png ou comment j’ai raté mon ascension sociale. Une autre histoire de l’éducation.

"En 1792, la Convention auditionne le rapport du marquis de Condorcet sur l’instruction publique. Qui se souvient des autres projets d’éducation, dont celui de Mirabeau, de Talleyrand, et celui de Lepeletier de St Fargeau.

A la différence de ce dernier qui organisait vraiment les conditions d’une égalité des apprentissages et des savoirs, le plan de Condorcet comporte un fort risque d’élitisme et une différenciation des citoyens par le savoir, difficulté habilement contournée par le recours ambigu au concept de “méritocratie”.

Deux siècles et 182 ministres plus tard, on pose toujours la question : “Comment concilier égalité des savoirs et méritocratie ?” On ne le peut pas ! La méritocratie et l’égalité sont inconciliables ! Ce sont deux principes opposés et il faut nécessairement choisir, le comble de la perversité étant de choisir la méritocratie en faisant semblant de désirer l’égalité."

Durée du spectacle : 3h30

Torrent : inculture II l'école , 696,4 Mo

Torrent : inculture II l'école, (meilleure captation) , 687,4 Mo

Vidéos du spectacle visionnables en ligne en plusieurs parties sur le site de Scop Le Pavé : http://www.scoplepave.org/l-ecole


"Le spectacle utilise l’image du parapente (l’ascension aérologique) comme métaphore de l’ascension sociale. C’est donc tout autant une leçon de parapente.

L’école reproduit les hiérarchies sociales, les confirme, les légitime. Ce n’est pas une école de l’égalité mais de l’inégalité, rebaptisée « égalité des chances ». Pourtant, il s’en est fallu de peu que l’on adopte le plan d’éducation de Lepelletier de Saint Fergeau et non celui de condorcet.

Pourtant, savoir cela, (et l’avoir vérifié personnellement) ne nous avance guère pour agir.
La conférence emprunte à différents auteurs (François Dubet, Bernard Defrance, jean Louis Derouet, Nico Hirt, Bernard Charlot, etc. ) et articule différents enjeux d’aujourd’hui :

  • Les pédagogies reproductrices d’inégalité : la notation individuelle, la « constante macabre »…
  • La réussite scolaire et le rapport au savoir
  • La confusion entre démocratisation et massification
  • Le décrochage radical entre école et emploi, l’ineptie d’une école adaptée au « marché du travail ».
  • La fin programmée des systèmes nationaux d‘éducation et la mise en place d’un « marché éducatif
  • La coexistence impossible des trois missions (éduquer, instruire, former) dans une société de chômage de masse.
  • Etc.

Quelques documents pour continuer :

( y en a tellement !)

et tant d’autres.... il y en a trop !

Source : http://www.scoplepave.org/l-ecole
www.les-renseignements-genereux.org/

Voir aussi le billet sur Inculture(s) 1

Pour soutenir cette initiative, obtenir la version du spectacle en DVD ou organiser une représentation, contacter : Société Coopérative d’éducation populaire, «Le Pavé», lepave@no-log.org, Tél : 02 99 45 73 48.

dimanche, juillet 3 2011

Conférences gesticulées de Franck Lepage : Inculture(s) 1

inculture.png

La Culture

Un philosophe aujourd’hui oublié, Herbert Marcuse, nous mettait en garde : nous ne pourrions bientôt plus critiquer efficacement le capitalisme, parce que nous n’aurions bientôt plus de mots pour le désigner négativement. 30 ans plus tard, le capitalisme s’appelle développement, la domination s’appelle partenariat, l’exploitation s’appelle gestion des ressources humaines et l’aliénation s’appelle projet. Des mots qui ne permettent plus de penser la réalité mais simplement de nous y adapter en l’approuvant à l’infini. Des «concepts opérationnels» qui nous font désirer le nouvel esprit du capitalisme même quand nous pensons naïvement le combattre...
Georges Orwell ne s’était pas trompé de date ; nous avons failli avoir en 1984 un «ministère de l’intelligence». Assignés à la positivité, désormais, comme le prévoyait Guy Debord : « Tout ce qui est bon apparaît, tout ce qui apparaît est bon. »

Franck Lepage, magistral, la gorge nouée, relate l'histoire de l'éducation populaire, son rôle de prophète de la culture qu'il a été obligé de quitter pour cultiver des choux en Bretagne... Pour notre plaisir. Deux heures d'éveil et de partage.

...Avant, j’étais prophète... Prophète salarié.
Mon travail consistait à dire la vérité. (La vérité officielle).
Et puis un jour, je me suis mis à mentir, et ils ont adoré.
On me faisait venir de plus en plus souvent.
On me disait que cela mettait de l’animation et de la démocratie.
Quand ils ont trouvé que j’allais trop loin, ils m’ont viré.
Depuis, je suis clown... Clown-consultant.


Téléchargement direct

Torrent

Inculture 1, le texte en pdf

Inculture 1, la paquette


Pour obtenir la version du spectacle en DVD ou organiser une représentation, contacter : Société Coopérative d’éducation populaire, «Le Pavé», lepave@no-log.org, Tél : 02 99 45 73 48, http://www.scoplepave.org/.


Des liens :

http://www.scoplepave.org/la-culture

http://www.radio-rouge.org/index.php/2007/02/19/209-incultures-petits-contes-politiques-et-autres-recits-non-autorises

http://www.les-renseignements-genereux.org/videos/8285

Voir aussi le billet sur Inculture(s) 2