Le salaire à vie se distingue du revenu de base et autres (revenu d'existence, universel etc).
Tandis que le principe du revenu de base consiste à verser un revenu à tou-te-s comme reconnaissance de l'existence de chacun au sein de la société,
celui du salaire à vie a pour but la reconnaissance de toute activité comme du travail, c'est à dire comme produisant de la valeur économique (ce qui entre actuellement dans les marqueurs de richesse des pays, comme le PIB).
Versé à partir d'une majorité économique définie démocratiquement (18 ans par exemple), le salaire à vie serait un droit pour tou-te-s, versé jusqu'à la mort. Il donnerait aux majeurs économiques un statut politique de producteur de valeur économique, leur permettant de reprendre la main sur l'économie, l'investissement via la gestion démocratique des caisses de cotisation (une caisse pour les salaires, une caisse pour l'investissement, une caisse pour étendre la gratuité). Car le financement se ferait par la cotisation via des caisses de cotisation gérées démocratiquement par les majeurs économiques.

Manifeste : Pour un statut politique du producteur

La retraite, c'est révolutionnaire !

Revenu inconditionnel ou salaire à vie ?

Plusieurs interventions de l'économiste sociologue Bernard Friot sur le sujet sont disponibles sur le site de l'association d'éducation populaire Réseau Salariat en cliquant ici.

Plus d'informations sur le site de Réseau Salariat :

https://www.reseau-salariat.info/

Conférence gesticulée - Le salaire à vie ou l'impensé inouï de la protection sociale